top of page

CBD. Fumée sans feu.


Née de la séparation du corps et de l’esprit, le CBD (Cannabidiol) est ce qui reste dans l’éprouvette quand le THC (Tétrahydrocannabinol) s’en est allé.

Enfin désenchantée, la molécule promet le calme quand la volupté s’est volatilisée.


Vendue comme médecine, et dorénavant légalement, on lui prête de soulager les douleurs, atténuer l’anxiété, la dépression et les crises d’angoisse, réduire les effets secondaires lors de traitements contre le cancer, lutter contre les problèmes cardiaques, le diabète, la schizophrénie et même diminuer l’acné.

Quand on pense que sa siamoise se contentait de rendre amorphe et un peu con, on est content de les avoir séparées. Cette bonne a tout faire qui semble avoir récupéré la majeur partie des organes vitaux dans cette séparation se décline en vap, résine ou tisane, signe la fin de la récré.

On la trouve également dans des baumes sportifs, et de la bouffe pour animaux « qui souffrent et qui s’agitent ». Bientôt, on fumera le Feliway.


Effet de mode ou d’époque post covid puisque les dealers livrent désormais des Bobuns, la tendance a pignon sur rue dans une multitude de fonds de commerce et autant d’enseignes franchisées.

De l’aveu de la charmante boutiquière avec laquelle j’ai conversé, les utilisateurs fumeraient la tisane pour diminuer leur consommation de THC à fin d’arrêter (de se faire arrêter), et il parait qu’on l’accessoirise davantage d’un Grinder (broyeur) que d’un infuseur.


Plusieurs enseignes et sites de ventes en ligne parmi lesquels : CBDMéditek, CBD.fr, La ferme du CBD,

Delli Hemp, et autant d'autres qu'il y a d'usages.


L'Alchimiste

36 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentarios


bottom of page