top of page

Les paniers du petit Lucien @ épisode 12

Alors dans #lespaniersdupetitlucien de la semaine, on s'est pas fait carotter : il y avait de belles carottes orange, des carottes déguisées en panais, un Céleri scélérat, des endives qui étaient aussi de la braise et des patates qui ne feront pas chou blanc.

Et des oignons, qui feront corps avec ce pied qu’on va prendre à tous les cuisiner.

Au fond du panier, deux pommes un peu hagardes se sont extasiées de se retrouver dans le même panier qu’une salade qui devait forcément avoir des feuilles.



Justement, avant de devenir ronchon, la salade est devenue coutumière du vendredi, jour ou l’on récupère le panier, comme autrefois l’était le poisson pour avoir refusé de marcher sur l’eau.

Des carottes privées de désert puisqu’il ne s’agissait pas de carottes des sables, et des pignons de pin avaient un délicieux accent marocain coupé au couteau, à prospecter pour un opérateur téléphonique qui lui, a pignon sur rue.

Betterave et céleri rave ont joué à Madame et Monsieur Rave ont une fille. Bette a perdu et est partie la première dans une salade qui s’était faite furieusement assaisonnée, flanquée d’une bande de câpres de Chypre ou de Malte, qui s’accordent à ne pousser que dans des paradis fiscaux.

Les endives ont quant à elle bénéficié d’une sérieuse réduction. Cuites dans l’orange sanguine et 5 épices car ça fait riche, elles ont accompagné un magret de canard qui jouait à saute mouton, et qui en cassait plus que 3 pattes lors de sa réception. Comme il en était amer, ils se sont bien trouvés.

Le céleri qui avait des idées de grandeur, ambitionnait de fuir la mayonnaise et devenir délicat. Il sauta donc un plat non sans résistance, rejoignant un filet mignon qui avait lui sauté par dessus une échine.

Ce Porc qui minaudait d’être associé au mot croute, s’est enroulé dans un feuilleté parfumé aux feuilles d’estragon. Poêlé, le Céleri s’est pâmé à ses côté à s’en gratter la couenne.

Des lamelles des légumes du paniers, et d’autres du marché, comme le radis et le choux fleur, ont pris une légère couleur rose dans une eau vinaigrée. Des épices à choucroute ont comblé le choux fleur, le seul cousin un tant soit peu LGBT d’une famille pourtant haute en couleurs, et qui a ainsi pu caresser de la genièvre sans être victime de fermentation.


34 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page