top of page

Les paniers du petit Lucien @ épisode 14

Alors dans #lespaniersdupetitlucien de la semaine, c’était la classe. Les fraises tenaient le haut du panier, les carottes toutes fines et un peu arqueboutées, les betteraves grassouillettes et un rien pataudes, les radis un peu mous du genoux et mal rasés, une petite poignée de pleurotes toutes pimpantes et une salade de race indéterminée tapie tout au fond comme si elle essayait de se faire oublier…les pommes de terre en pleine puberté attendaient de pouvoir enfin germer…

Bref, tout avait l’allure normale d’une classe de 3ème que rien n’indiquait être classée en zone d’éducation prioritaire.


Des betteraves cuites deux heures au sel sont réapparues comme revenues de la mine, flétries et confites comme un jour d’examen. Elles furent taillées en pièces et servies avec un condiment oléagineux composé d’abricots secs et de fruits à coque torréfiés, qui ont eu sérieusement chaud aux noisettes.

Comme un Grand Oral, les Pleurotes atteintes de pleurésie ont fondu au premier coup de chauffe, et se sont épanchées sur une patate douce.

Des oignons frits échappés de chez KFC se sont jetés sur l’épreuve pour sauver leur note au nutriscore.

Le radis cultivé était digeste, contrairement à son cousin le radis fourragé qui se met souvent le doigt dans l’oeil. Il a néanmoins laissé une sensation de brûlure gastrique malgré qu’il n’a souffert d’aucune remontrance.

Les pommes de terre ont été préparées à la suédoise, c’est à dire lacérées au couteau, ce qui a du effrayer ce pauvre bœuf cuit à cœur mais pas très tendre, probablement foudroyé par une tachycardie.

Un certain Kevin, portant le nom d’un célèbre Mignon ni bête ni méchant, s’est offusqué qu’un boeuf l’ait pour une fois coiffé au filet, et fut invité à partager son avis, habituellement bien moins tranché.

Pour finir, les fraises s’estimant tout aussi méritantes que des gariguettes mais l’air plus Agar, ont copié leur Charlotte sur la recette du Tiramisu. Prises en flag, le couperet est tombé sous la forme d’une pelle à tarte après quatre heures au frais.

Bien bien plus tard, la salade atteinte d’une forme naissante de progeria et qui s’étiolait côté bac blanc, attendait les derniers rogatons du fond du panier pour l’ultime épreuve du rattrapage. Son voeu fut exhaussé quand quelques dés de betterave jouèrent avec elle le tout pour le tout dans un ultime lancé.

On la surpris à avoir le coeur tendre à en émouvoir le jury.


43 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page