top of page

Les paniers du petit Lucien @ épisode 9

Alors dans #lespaniersdupetitlucien de la semaine, il y avait des carottes jaunes, des endives jaunes, des radis roses carrément rouges, des pleurotes grises, et d’autres trucs marrons à terrer au fond d’une cocotte quand l’occasion se présentera de caqueter.

J’ai fini par croire que le petit Lucien me challengeait, puisqu’une fois encore, il y avait des pissenlits dont le peu d’imagination culinaire qu’ils suscitent frise le crime contre l’humanité.



Ils ont finalement pissé de rire sur les pleurotes qui elles se sont mise à poêle, dans une salade crémeuse façon alsacienne ou le Melfort a levé de sa patte a en jouer les cadors.

Le reste des pleurotes a été décimé en cousinade avec des champignons noirs et de Paris dans un risotto plus décoratif que bon, car comme dans toute bonne famille, tout le monde ne se tient pas de la même façon. D’autant quand ils sont un peu trop cuits, ils en deviennent également un peu lourds...

Carottes ont rapé en bande de srabs de couleurs (orange, violette et jaune dont le blaze m’échappe). des graines ont foutu le zbeul en se collant dans les tichra. Ça rendait vénère mais c’était carrément vénérable.

Les radis roses ont joué les soldats qui prennent garde à vous, avec leur beurre de fanes tout vert, présenté dans un ravier tout rose.

Le chat, qui s’est interrogé sur la présence de son élégante écuelle sur une table ou il n’a pas le droit de monter, à été doublement peiné d’être gratifié de décharges d’électricité statiques, qui se voulaient être des câlins. Il aurait lui aussi je pense, préféré être payé en radis.

Les perles du Nord ont été montée en diadème dans une rare sophistication d’entrelacs de jambon cru, d’endives et de jambonneau, tellement ennoblies qu’elles refuseront désormais de s’appeler chicon.

Un peigne de crème de balsamique complétera la composition furieusement toquée.

Perle toujours avec les poires cette fois, façon bourde plutôt que bourdaloue. Faute d’imagination et de motivation, elles fanent en se regardant les unes contre les autres comme un collier de perles non porté, finalement atteinte de jaunisse par insuffisance de Foi.

Jaunisse toujours, mais celle qui se tape, d’avoir été zappé par Lucien qui ne livrera pas de panier cette semaine compte tenu du vendredi (qui est férié en Alsace) et qui vous privera de la feria de petit plats colorés la semaine prochaine.


30 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page