top of page

Nouvelle Vague, Le pic nique qui coule pas à pic.

Une croisière dont je m’amuse, signée par le FOODING® et Les Marins d’eau douce de Paris.



Je m'intéresse au Fooding pour avoir été le témoin de sa génèse au sein de la famille Nova, ou il est né quasiment par hasard. Pourquoi j'aime et je déteste à la fois, je vous raconte tout cela dans un post séparé.


Comme toujours l’idée est bonne. Pour une fois qu’on dispose de toute une flotte, San Pelegrino, partenaire historique depuis 20 ans n’est pas de la partie !

Mais c’est cela le Fooding, une fédération de partenaires qui contribuent à un dispositif annuel dont le point de chute est La Semaine du Fooding et la remise de Prix aux chefs qui se sont distingués dans l’année.

Et au passage, chaque marque a droit à un événement dans l’événement, fonction de sa joie de vivre et de ses moyens, l’idée étant d’être associée à de très gros efforts payants de service de presse et de peopolisation.

Pour Peroni NASTRO AZZURRO, la bière au « ruban bleu », ce sera une croisière sur le bassin de la Villette à Paris. Le ruban bleu qu’on remettait autrefois aux transatlantiques les plus rapides et qu’on porte désormais au poignet pour soutenir la lutte contre le cancer de la prostate, naviguera au rythme d’une bouteille tombée à la mer, soit entre 5 et 8 km/H, ce qui revient à monter à 10 sur une trottinette. C’en serait presque désin-volt.

Les bateaux électriques de l’armateur Marin d’Eau Douce qui a aussi son port sans attache à Strasbourg sont fabriqués par la société française Ruban Bleu. Au Fooding, on a de la suite dans les idées.

Les chefs qui sont récemment entrés dans la Chefinière du Fooding, cette pépinière sans pépins, et qui doivent assurer le SAV, ont concocté un menu en 3 services, chaque Chef réalisant partie du dîner.

Ça se passe vendredi 10 septembre à 18H Bassin de la Villette, Paris 10.

Bateau 4 places : 80€ (20€ par personne mais à ce prix, on mange sur les genoux)

Bateau 7 places : 175€ et Bateau 11 places (qu’on annonce déjà complet) : 275€ (25 euros par personne) pour emmener vos moussaillons et à ce prix, et même si au Fooding on fait jamais ripaille.


S’agissant d’une croisière hybride, l’apéritif se fait sur le Bassin de la Villette et le repas à quai dans le bateau si celui ci dispose d’une table, et à défaut sur vos genoux.

Mais à 25 euro le couvert, avouons que cela fait une animation amusante et abordable à une bande qui se partage un QRCode et qui respectera les barrières à défaut des gestes, et sous peine d’être quitte à passer par dessus bord.

Les Chefs à bord :

Entrée : Johann Barichasse (Penny Lane - Paris 10)

Plat : Daniel Morgan (Robert - Paris 11)

Dessert : Linda Granebring (Åke - Paris 10)


L’officier payeur :

bières Peroni NASTRO AZZURRO « ruban bleu »

Il s’agit d’une Blonde Lager titrée 5,1 ; une version sans alcool est proposée au Capitaine de la soirée qui tient le manche.


L’armateur :

Les marins d’eau douce et leur flotte de bateaux électriques de 4, 7 et 11 places.

Les marins d’eau douce ont également ponton sur Ill à Strasbourg.

Le Capitaine :

Le Bureau du Fooding (dont on rappelle qu'il s'agit d'une marque déposée ® ça fait plus sincère).

Et bien évidemment, pour raison de snobisme et d'intérêt qu'y porterait de la presse nationale, il n'y a aucune chance que cette opération se tienne ici (sauf à ce que l'Eurométropole allonge).








24 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page