top of page

Saupoudrez c'est gagné

Epicez-vous la vie, comme ils disent....




Mon histoire avec COLIN démarre avec ma collaboration bénévole à l’Industrie Magnifique 2021, devant une oeuvre de Christine Colin appelée PERIBA, et créée en collaboration avec l’entreprise qui porte son nom. Une interprétation de l’ADN de cette marque alors inconnue qui me pousse m’y intéresser davantage.


Les Histoires de familles qui d’habitude ne créent que des histoires, ont permis à la famille Colin de s’épanouir sur la route des épices ou chacun a visiblement trouvé sa voie.


Implantée à Mittelhausen depuis 1966 ou Georges Colin développe au départ un procédé de déshydratation, l’entreprise propose un éventail d’herbes, d’aromates, d’épices et de condiments cultivés en circuits courts et en filières contrôlées, tendant vers le bio et la qualité de vie des producteurs.


Je vous présente la marque Georges Colin dans le cadre de ma série Réouverture du futur, car nonobstant un retour en grâce indéniable de la cuisine, un aromate ayant tôt fait d’ennoblir un plat sans autre chichis, l’essentiel réside désormais dans un assemblage éclairé de saveurs plutôt qu’une démonstration tapageuse de culinarité.



Récemment et discrètement installée rue Gutemberg, entre rodage et confinements, la boutique foisonne de boites en métal conservant jalousement trouvailles, recettes et senteurs, destinées à la vente en vrac et à la pesée. Dans cette ambiance d’apothicaire des saveurs, on retrouve des sels, des poivres et des baies, épices et condiments, piments, agrumes et fruits,.. ainsi que quelques mélanges évocateurs assorties de fiches recettes : poulet frites, saveurs d’Alsace salé et sucré pour vos vins chauds, foies gras et pains d’épice, ou encore quelques mélanges apéritifs forcément en froid avec Ben&Nuts.

Non sans rappeler les boites métal du célèbre épicier New-yorkais Dean & DeLucas appréciées des baroudeurs des fourneaux toujours séduits par un stop par soho, tout aussi ingénieux et surtout nettement plus près, j’ai testé pour vous Week End à Rome Bio (sarriette, huile olive, tomate, oignon, sel, ail, épices…) en lasagnes, bolognaise, et tout simplement sur une salade de tomates tout aussi bio.

Puisque c’est Noël et qu’on est obligé d’en passer par là, comme de se nourrir, je rappelle qu’on ne fait aucune faute de goût à offrir des épices, qui témoignent à vos invités qu’ils ont aux-mêmes du goût.


J’ai sélectionné cette suggestion pour mes cadeaux de Noël : esprit pesto, crumble de la mère Noël, bourgeons d’origan, mélange arrabiata, coffret poulet frites du dimanche, passion thai et quelques piments en filament très décoratifs qui vous arracheront les yeux avant de vous mettre en orbite.

Plus malin et tout aussi parfumé que les bougies que vous vous obstinez d’offrir chaque année. Et tellement raisonnable. Pensez-y.


Des coffrets de 2, 3 ou 4 sélections sont disponibles y compris un spectaculaire coffret en bois octogonal à composer.


Georges Colin. 5 rue Gutemberg, 67000 Strasbourg. Tous les jours De 14h à 19h le lundi, De 10h à 19h le mardi, De 10 h à 13h et de 14h à 19h le mercredi, De 10h à 19h du jeudi au samedi




42 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

댓글


bottom of page