top of page

#LIM2021, Jour 9 ❌ L’Envol, un oiseau pour changer de branche…



Chaque jour, une oeuvre et une entreprise, pas forcément Cocarde, qui m’ont tapé dans l’oeil.


Lui, l’artiste,


Paul Flickinger est un artiste de l’Humain. Tantôt sculpteur, tantôt peintre, l’artiste au regard pétillant comparé à Picasso, Ernst, Miro ou encore Dubuffet (on pourrait rajouter Nicky de St Phalle…) est un touche à tout qui fait chatoyer la couleur dans une polyphonie picturale. L’artiste octogénaire cette année travaille toutes les matières, de la toile à l’altuglas, de la résine au bronze… et se promène dans de multiples univers, comme l’art brut, le féminin masculin, ou plus étonnant, dans le Fantasy, avec des peintures qu’on croirait faite par un Geek ou sorties tout droit d’un jeu de Donjons et Dragons.


Elle, l’entreprise,


Le Cabinet Walter est un chasseur de talents (on ne chasse pas que des ‘têtes’).

Considérant que recruter est un art, l’art de façonner une oeuvre unique, on trouvera amusant sa base line : le premier recrutement que l’entreprise doit réussir, c’est celui de son recruteur. Autant dire D’art d’art.


Eux, l’ŒUvre


L’Envol. Un oiseau hybride dont on se demande bien comment il pourrait voler ; il pourrait emprunter ses ailes au Coeur de Schmidt à côté duquel il est installé quai des Batelier.

D’une blancheur virginale qui tranche avec l’univers de l’artiste, il est monté de deux personnages qui semblent partir pour un avenir meilleur, une nouvelle histoire à partager pour un futur candidat, selon le duo Artiste-mécène. Ça ne l’empêchera pas pour autant de se faire un jour voler dans les plumes.


QUAI DES BATELIERS, NIVEAU PLACE DU CORBEAU


Pour en savoir Plus Mieux

Pour changer de dimension spatio temporelle : http://www.flickinger.fr/accueil.php

Pour déposer son CV : https://www.cabinet-walter.com

Quoi faire dimanche ? : https://industriemagnifique.com

7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page